Réforme ISF dons 2011 : effrondrement ou changement de cibles et de discours ?

Avec la suppression de première tranche d’imposition ISF  2011,  plus de 300 000 foyers ne paieront plus l’impôt cette année, soit plus des deux tiers des 560 000 déclarants en 2010. Au niveau des dons ISF, sur la base d’un simple calcul linéaire, les 60 millions d’euros d’ISF versées aux fondations (seules à pouvoir bénéficier de cet avantage) diminueraient de 50 % pour n’atteindre que 30 millions d’euros cette année. Une catastrophe prolongée par la perte d’un vivier de grands donateurs potentiels à fidéliser… 

Pourtant, la situation n’est peut être pas si dramatique. Pour l’avoir personnellement observé dans les campagnes menées à la Fondation d’Auteuil, les moyennes globales de dons ISF se situent généralement entre 1000 € et 2500 € selon les causes mais 80 % des dons se situent très en dessous. Autrement dit, ne resteront désormais donateurs que les 20 % « potentiellement » les plus « généreux ».

Il n’existe pas de statistiques spécifiquement liées au rapport « dons ISF/niveaux d’impositions ». En revanche, il est démontré que les « grands dons » ne sont pas seulement motivés par des raisons fiscales. Outre la qualité de l’organisation, ce sont souvent les projets proposés qui font la différence. Et cela porte un nom, le début d’une démarche philanthropique : Je ne soutiens plus seulement une cause mais aussi ses projets.

Si les campagnes ISF ne sont pas directement des appels à la philanthropie, elle doivent en être les initiatrices. Un donateur majeur identifié par ce biais peut demain devenir un « grand donateur »… 
Alors changeons de discours, ne vendons plus seulement « l’ISF don » par les arguments fiscaux mais proposons leurs une offre de soutien affectée et personnalisée. Et reprenons le contact pour aller plus loin.Peu d’organisations l’ont comprises.

Bien qu’il soit trop discret dans son référencement sur internet et sur le portail lui-même, le site « impôt-solidarité » dédiée de la Fondation de France va dans ce sens. Il propose au donateur tout une série de projets à soutenir en versant son ISF. C’est certainement une démarche à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *