ISF et oeuvres d’art, encouragerons plutôt l’art actuel !

Et pourquoi ne pas plutôt déduire l’achat d’oeuvres d’artistes vivants de l’ISF ?
Au milieu du débat très politique sur la taxation ISF des oeuvres d’art qui serait « un coup dur pour le marché de l’art français » selon François Fillon, je m’étonne de ne pas lire ou entendre de propositions favorisant les artistes eux mêmes.

Depuis la loi Aillagon de 2003,  l’acquisition d’oeuvres auprès d’artistes vivants est déductible des impôts des entreprises au titre du mécénat. Celles-ci doivent toutefois être exposées dans un lieu « accessible au public », comprenez au personnel, et non pas seulement dans le bureau du président !

L’idée de ce mécénat d’acquisition est excellente car elle valorise et soutien le marché de l’Art actuel qui en a réellement besoin, particulièrement en France. S’il l’on appliquait cette distinction entre patrimoine ancien et contemporain, la défiscalisation ISF conserverait tout son sens et le  marché de l’art « vivant » s’en porterait  beaucoup mieux.
Mais dans tous les cas, sans illusion, on videra un jour ou l’autre, l’enfant avec l’eau du bain. C’est dommage pour la création et pour le développement de la philanthropie…

2 thoughts on “ISF et oeuvres d’art, encouragerons plutôt l’art actuel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *