Petite rentrée pour les produits-partage

C’est la rentrée, l’occasion de jeter un oeil sur les offres de « produits-partage ». Résultat, pas grand chose de nouveau en temps de crise, les 8% d’augmentation annoncés des frais scolaires n’incitent pas vraiment les marques au mécénat ni les consommateurs à la générosité.
Il n’en reste pas moins que quelques causes et marques poursuivent des démarches originales souvent engagées de longue date en faveur des enfants. En voici trois exemples.

L’Unicef et Clairefontaine, 1,7 million d’euros collectés depuis 2004
Depuis 2004, pour tout produit-partage acheté, Clairefontaine reverse jusqu’à 0,30 € à l’Unicef. Les fonds ainsi collectés permettent de réhabiliter des écoles, de former des enseignants et d’acheter du matériel scolaire pour les enfants défavorisés et dans le monde. Grâce à cette opération Clairefontaine a versé plus de 1,7 million d’euros à l’UNICEF depuis 8 ans. Les sommes recueillies se traduisent par des actions concrètes accomplies pour la réhabilitation d’écoles, la formation d’enseignants et l’approvisionnement en fournitures scolaires au Bangladesh, au Maroc et aux Philippines

       Handicap International et son produit de marque « Kit Plio »

Le parti pris de Handicap International n’est pas de « s’appuyer » sur d’autres produits mais de commercialiser directement les siens via des réseaux de distribution. Avantages : rentabilité et visibilité. Dans le même esprit que le « sac à sapin » commercialisé à Noël, le « Kit Plio »permettant de couvrir les livres scolaires est vendu dans les papeteries, les librairies et les grandes surfaces. Vendu 5 €, il en rapporte 1€ net, soit plus de 500 000 € en 2010. Le ratio est beaucoup plus intéressant que celui de l’Unicef mais le mécanisme plus complexe par les investissements nécessaires.

La Croix Rouge s’associe à Cultura pour l’opération « Banque Scolaire »

Depuis 2008, la Croix Rouge et les librairies Cultura se sont rapprochés pour organiser à l’occasion de la rentrée, une collecte en nature de matériel scolaire destiné aux enfants des familles les plus démunis.
En 2010, Cultura et la Croix-Rouge française ont relancé l’opération « Banque Scolaire » avant la rentrée complété par un don de cahiers et de matériel par Cultura. Des sachets sont distribués aux clients à leur entrée avec une liste de fournitures essentielles à un écolier (stylos, cahiers, trousses, règles..). Les donateurs  peuvent ensuite confier leurs achats aux bénévoles de la Croix-Rouge. En 2010, cette opération a permis de collecter plus de 18 tonnes de fournitures pour les enfants. 5500 familles qui ont ainsi pu bénéficier de ces dons. Et une opération de communication intéressante pour Cultura.
 Ces trois exemples démontrent qu’au delà des produits partage »classiques » des actions originales et distinctives, pour certaines événementielles, peuvent être imaginées pour aider finalement les familles démunies et les enfants à passer le cap. 
Bonne rentrée à tous !

 Stéphane Godlewski


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *