Le don en ligne passe en haut débit !

De retour sur ce blog, je voulais vous parler d’une étude très intéressante, commandée par l’agence Limite, sur les e-donateurs. Conclusions, çà progresse vraiment dans le mouvement d’évolution du e.commerce (8% des dons cette année), çà touche une cible assez jeune, toujours difficile à atteindre… mais les associations sont encore à la traine. Peu d’entre elles  n’y croient vraiment mais, plus grave, savent se « servir » du média…
Le don en ligne résiste bien à la crise puisque 21 % des Français se déclarent e-donateurs, contre 23 % en 2010 et s’installe dans les habitudes des donateurs. Trois grandes catégories d’e-donateurs ont pu être identifiées :
  • les « silver surfers », (31 % des plus de 65 ans déclarent donner par Internet) ;
  • les jeunes générations, attirées entre autres par les réseaux sociaux : 15 % des jeunes de moins de 35 ans e-donnent, et 37 % d’entre eux recommandent des ONG à leurs contacts ;
  • les « digital mums », ces femmes actives entre 25 et 50 ans, dont 19 % déclarent donner en ligne.
Du côté des associations, le benchmark montre que la majorité d’entre elles n’a pas encore pris conscience que la conquête de nouveaux donateurs passe par Internet : seule une sur cinq a un dispositif digital du niveau des entreprises et administrations (20 %).
En parallèle, on voit que les 23 associations en pointe en la matière (7,69 % de la collecte se fait en ligne, contre 3 % en moyenne chez les membres de France Générosités), sont celles qui s’emparent d’Internet avec une véritable stratégie et des moyens plus importants que les autres : 7,88 % du budget marketing global, contre moins de 3 %.
Source : France Générosités
Avec mes voeux tardifs en ce nouvel an chinois, 
Stéphane Godlewski

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *