Jacques Rigaud, le visionnaire du mécénat français est décédé hier

Jacques Rigaud, l’intangible défenseur et promoteur du mécénat français s’est éteint hier à l’âge de 80 ans. Durant plus de 30 ans, cet homme de Culture, a incarné et transmis , en tant que Président-Fondateur de l’ADMICAL, sa vision iconoclaste de « l’entreprise citoyenne », jouant un autre rôle pour la Société en soutenant l’intérêt général. Son combat a été permanent, tant pour convaincre les chefs d’entreprises septiques du mécénat, la « danseuse du Président » eu la peau dure, qu’un l’Etat suspicieux de l’usage des avantages fiscaux qu’il avait obtenu puis fait progresser de batailles en batailles. 
Comme tant d’autres, je suis personnellement très attristé de la disparition de Jacques Rigaud tant il m’a inspiré et conduit à faire de son utopie, ma passion puis mon métier.
J’avais 24 ans en 1991 lorqu’ il avait accepté de préfacer mon livre, « mécénat d’entreprise et stratégie » où il concluait, « l’entreprise est souvent un bloc de certitudes : le mécénat lui donne l’occasion, sinon de douter, du moins de découvrir qu’au delà de ces certitudes et de leur confort, il y a la vie, incertaine et palpitante ».
Adieu, Monsieur Rigaud.

Stéphane Godlewski 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *